Maceo Parker
 
 
Maceo Parker, the funkiest saxophone player on the planet !

MACEO PARKER : BIO PART.1

NOM : PARKER
PRENOM : MACEO
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 14 FEVRIER 1943, KINSTON (CAROLINE DU NORD - USA)
PROFESSION : LEGENDE VIVANTE DU FUNK



MACEO PARKER : BIO PART.1

Itinéraire d'une véritable légende vivante : Maceo, le dernier ambassadeur du Funk…

A la question "Comment êtes-vous devenu une légende ?", Maceo répond en riant "Pour commencer, vous avez intérêt à vivre longtemps !"


Parce que le temps passe, que les styles musicaux changent, et que la relève se fait rare, Maceo compte parmi les derniers rares artistes encore inventifs et actifs, de l’authentique courant Funk des années 70.
Avec plus de 200 concerts par an et d'une durée moyenne de 2h30 chacun, il parcourt le monde entier inlassablement, accompagné de musiciens aux références funky sans équivoque, et permet ainsi à un maximum de spectateurs de vivre avec eux sa musique. Maceo a su conquérir les oreilles et le coeur de plusieurs générations, et toujours plus nombreux, les fans de l’époque se mélangent aux fans d’aujourd’hui. Tous se réunissent pour profiter de ces moments privilégiés offerts par le dernier ambassadeur du Funk.


Cette biographie est découpée en 4 parties : ses débuts à Kinston, les années James Brown où son talent sera immédiatement révélé, puis les suivantes où il multipliera les rencontres musicales toutes plus riches les unes que les autres pour enfin se consacrer à sa carrière solo.


Kinston... 1951

Agé de 8 ans, Maceo apprend le saxophone. Chez les Parker, la musique règne : son père joue de la batterie, du piano et chante avec sa femme dans la chorale d'une église, tandis que ses frères Melvin et Kellis jouent respectivement de la batterie et du trombone. Quelques temps plus tard, c'est l'oncle Parker lui même leader du "Bobby Butler & the Myghty Blue Notes" qui motive les 3 frères a monter leur groupe "Junior Blue Notes" et les initie à la scène lors de ses propres concerts en leur cédant la place entre deux sets. Cette première expérience avec le public est déterminante pour Maceo qui découvre une véritable vocation. Il grandi en admirant des saxophonistes comme David "Fathead" Newman, Hank Crawford, Cannonball Adderley, King Curtis... "J'étais fou de Ray Charles et de ses musiciens, particulièrement les saxophonistes".C'était sans imaginer que 50 ans plus tard, il consacrerait l'une de ses tournées (avec le WDR), l'un de ses albums et l'un de ses dvd à un hommage à son idole.
De gauche à droite : Kinston dans l'état de Caroline du Nord, Melvin Parker et Kellis Parker (décédé en 2000, Kellis fut un éminent professeur de droit à l'Université de Columbia NC)
De gauche à droite : Kinston dans l'état de Caroline du Nord, Melvin Parker et Kellis Parker (décédé en 2000, Kellis fut un éminent professeur de droit à l'Université de Columbia NC)

A l'âge de 15 ans, Maceo défini son propre style au sax ténor : "J'ai imaginé des propos tels que "Maceo Parker joue du Charlie Parker", puis je me suis demandé que serait plutôt "Maceo Parker joue du Maceo Parker", qu'elle serait la joie que d'avoir de jeunes joueurs de sax qui m'écouteraient et aimeraient mon propre style". Ainsi la volonté de marquer la musique de sa propre empreinte avec le son "Maceo" que nous connaissons si bien, est née.